Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

29/09/2011

securité en RDC

RDC: la Monusco élabore un plan de contingence pour assurer la sécurité des civils pendant la période électorale
KINSHASA (Xinhua) - Le porte-parole militaire de la Mission de l'ONU pour la Stabilité en République Démocratique du Congo (Monusco), le lieutenant colonel Félix Prosper Basse, a annoncé mercredi au cours de la conférence de presse de l'ONU l'élaboration d'un plan par la Monusco pour assurer la sécurité des civils pendant la période électorale.
Mercredi 28 septembre 2011 | 17:09 UTC
Commentaires

* Imprimer
* Envoyer
*
*

Ampliar Foto
RDC: la Monusco élabore un plan de contingence pour assurer la sécurité des civils pendant la période électorale

CC by Marcello Casal Jr.. Ban Ki-Moon, secrétaire général de l'ONU
Sur le même sujet

* La police nationale s'engage à sécuriser les prochaines élections
* Des irrégularités risquent d'entraîner des violences, selon le révérend Moka (27/9/2011)
* La MONUSCO engagée à soutenir la CENI pour des élections apaisées (25/9/2011)

"Après la tournée du général Chander Prakach, commandant des forces de la Monusco à l'Est de la République Démocratique du Congo (RDC), le plan de contingence pour la sécurisation des civils se trouvant dans toutes les provinces de la RDC pendant la période électorale a été élaboré par la Monuco", a annoncé le lieutenant colonel Basse.

Il a rappelé le but de la tournée du général Prakash dans les provinces de la RDC, où il a commencé par Bukavu, chef-lieu de la province du Sud-Kivu, et certaines localités pour s'enquérir lui-même de la situation sécuritaire qui prévoit dans cette partie du pays et s'est entretenu avec les autorités sécuritaires des provinces.

"A cet effet dans la province orientale, l'opération de la Force de la Monusco et des FARDC dénommée 'Dog Bite' (Morsure du chien), lancée le 16 septembre 2011 dans les régions vulnérables de la zone opérationnelle de Dungu, à Bangadi, Zangainme et Kavitungu, se poursuit par des patrouilles intensives à pied et motorisées", a-t-il ajouté.

Il faut noter que la Monusco joue le rôle de protection des civils en vertu de la résolution 1991 adoptée le 28 juin 2011 par le Conseil de sécurité de l'ONU.


Un politicien exige l'annulation de la loi électorale
KINSHASA (Xinhua) -- Le président national du Parti du peuple pour le progrès du Congo (PPPC), Stephen Nzita di Nzita, demande à la justice d'annuler l'actuelle loi électorale révisée et de la renvoyer au Parlement en vue d'amender certaines dispositions jugées contraires à la Constitution.
Vendredi 23 septembre 2011 | 08:52 UTC
Commentaires

* Imprimer
* Envoyer
*
*

Pour Nzita, l'article 148 de la Loi électorale est en contradiction avec la Constitution en ce qui concerne l'âge d'un candidat à la députation nationale.

A ce sujet, il a démontré que la Loi électorale fixe l'âge d'un candidat député à 18 ans, mais la Constitution en ses articles 102 et 197 table sur 25 ans au moins. Sa requête a été prise en délibérée par la Cour Suprême de Justice pour un prononcé de l'arrêt.

Nzita sollicite un délai de 40 jours précédant le prononcé d'un arrêt d'annulation de cette loi afin de permettre à la Commission électorale nationale indépendante (CENI) de recadrer le processus électoral pour organiser des élections libres, transparentes et apaisées.

11:26 Écrit par vanove | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Les commentaires sont fermés.