Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

30/07/2011

The news

Collision entre deux bateaux sur la rivière Ruki, plus de 100 morts

KINSHASA (Xinhua) - Un bateau a heurté un convoi motorisé, dans la nuit de mardi à mercredi, sur la rivière Ruki, près du territoire d'Ingende, à environ 115 km en amont de Mbandaka, dans l'Equateur, a confirmé vendredi à Kinshasa les responsables de la Régie des Voies fluviales (RFV).
Vendredi 29 juillet 2011 | 23:09 UTC

 

Selon la RVF, le bilan provisoire fait état de plus de 100 morts ou disparus. Déjà, plus de 50 corps ont été repêchés.

"Ce vendredi 28 juillet, l'équipe locale de secours continue à repêcher les corps", ont indiqué les autorités provinciales de l'Equateur.

Selon la porte-parole du gouvernement provincial de l'Equateur, Mme Rebecca Ebale, le convoi des pirogues motorisées "Atala" revenait de Boende avec des marchandises à bord et plus de 200 passagers, dont des femmes et des enfants.

L'accident a eu lieu dans la nuit de mardi à mercredi 27 juillet, lorsque le bateau M/B Maman Léonie des Etablissements Mosika, qui remontait la rivière a heurté à ce convoi motorisé.

Sur plus de 200 passagers inscrits dans le manifeste, 110 passagers ont été secourus, a affirmé Rebecca Ebale, en citant la Direction générale des migrations (DGM).

Un communiqué du gouvernement de la République démocratique du Congo indique qu'une enquête a été ouverte pour déterminer les responsabilités de l'accident.

Selon le communiqué, quelques dizaines de personnes étaient à bord des deux embarcations et on ne sait pas encore le nombre de victimes.

Les autorités des transports et voies de communication avaient déjà interdit la navigation des baleinières en bois ainsi que la circulation nocturne de toute baleinière.

 

La Monusco lance l'opération (Poing d'Acier) à Dungu

KINSHASA (Xinhua) - La Force de la Mission des Nations Unies pour la stabilisation de la RDC (Monusco) a mené depuis le 25 juillet l'opération "Iron First" (Point d'acier) dans le territoire de Dungu en province Orientale, a indiqué le lieutenant-colonel Félix Basse, porte-parole militaire de la Monusco au cours de la conférence de presse hebdomadaire de Nations unies mercredi.
Jeudi 28 juillet 2011 | 07:43 UTC

 

"Cette opération est lancée dans le but d'assurer la sécurité des populations civiles, restaurer la confiance des habitants de ces localités et interdire toute activité aux groupes armée", a souligné le lieutenant-colonel Basse.

L'opération Point d'Acier, lancée par la force de la Monusco, est basée particulièrement dans les régions de Niangara, Bangadi et Ngilima.

"En outre le résultat l'opération conjointe Monusco et FARDC dénommée "Likofi" (Hard Punch) (coup Fatal) conduite du 15 au 18 juillet 2011 autour de la région d'Aveba, peut être qualifié de positif, car elle a permis de réduire significativement les activités des groupes armés qui s'y trouvaient et de rompre toute alliance entre milices qui s'activaient dans la zone", a-t-i ajouté.

Les patrouilles de recherche FARDC-UPDF (Forces de Défense du Peuple Ougandais) menées contre la Force de résistance du Seigneur (LRA) font état d'accrochages récurrents les 17, 20, et 21 juillet 2011 successivement à 5 km à l'ouest de Bangadi, à Napopo et à Limolo situé à 2 kilomètres au nord-est de Kana.

 

Plus de 19.750 combattants FDLR rapatriés depuis 2003

KINSHASA (Xinhua) - Plus de 19.750 combattants de Forces démocratique pour la libération du Rwanda (FDLR) ont été rapatriés depuis 2003, a annoncé mercredi Madnodje Mounoubai, porte-parole de la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en République démocratique du Congo (Monusco).
Jeudi 28 juillet 2011 | 05:36 UTC

 

La Monusco avait lancé, depuis son arrivée en République démocratique du Congo (RDC), un programme qui consiste au rapatriement volontaire de combattants et dépendants des groupes armées existant en RDC.

Le programme "Désarmement, Démobilisation, Rapatriement, Réinsertion Réintégration (DDRRR)" de la Monusco trouve sa satisfaction dans la partie est de la RDC, où les FDLR déposent les armes et se rendent dans les centres d'accueil avant d'être rapatriés au Rwanda.

Malgré ce programme DDRRR, la force de la Monusco continue à mener des opérations pour traquer ces combattants rwandais se trouvant en RDC.

 

Commentaires

4 millions de dollars pour renforcer les mesures de riposte contre le choléra

KINSHASA (Xinhua) - Le fonds central pour les interventions d'urgence (CERF) vient d'allouer 4 millions de dollars à l'Unicef et à l'Organisation mondiale de la santé (OMS) pour renforcer les mesures de riposte de l'épidémie de choléra, rapporte une note d'information du Bureau de la coordination des Affaires Humanitaires des Nations Unies (OCHA).
Jeudi 28 juillet 2011 | 05:41 UTC

 

OCHA précise que dans ces 4 millions de dollars, dont 3,26 millions au Fonds des Nations Unies pour l'enfance (Unicef) et près de 830.000 à l'OMS pour renforcer les mesures de riposte de l’épidémie de choléra dans les provinces du Bandundu de l'Equateur et dans la ville de Kinshasa.

L'Unicef, qui a invité depuis mardi les professionnels de media et de théâtre à sensibiliser la population de la ville province de Kinshasa en particulier et de la République démocratique du Congo en général sur l'épidémie de choléra.

Ce fonds permettra d'intervenir dans un contexte où le secteur de la santé souffre de manquements liés à l'insuffisance d’intrants dans les structures sanitaires, le manque de motivation du personnel et la déficience du système de suivi épidémiologique.

A la date du 25 juillet, l'épidémie a touché 4.062 personnes avec 279 décès dans les provinces du Bandundu, Equateur, Kinshasa et en province orientale.

 

14:02 Écrit par vanove dans Rédaction | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : steve wembi | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook