Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

28/12/2009

MASSACRE A DONGO DRC

Qui fait ça? et que font les autres? les questions se posent en DRcongo

Suite de l’offensive de l’armée congolaise dans la province de l’Equateur, les Casques bleus ont installé, mercredi, leur base opérationnelle temporaire à Gemena ainsi qu’à Bozene. Les violences ethniques dans cette province ont provoqué la fuite de 120 000 civils en majorité vers l’intérieur du pays et le Congo-Brazzaville voisin.

Le commandant des opérations militaires de la Mission de l’Onu en RDC (MONUC) s’est rendu à Dongo, épicentre des violences de l’Equateur. « J’ai vu, cette fois-ci, des troupes qui bénéficiaient d’un effort conséquent du gouvernement », a expliqué le général Babacar Gueye. Selon le commandant des troupes des troupes de la MONUC, « une bonne part des origines de l’indiscipline, c’est l’absence de soutien. »

Il faudra attendre la phase de stabilisation avec le retour des populations pour voir s’il n’y aura pas de dérapage, a-t-il dit, assurant que les Casques bleus resteront sur place « pour encourager les populations à revenir. »

Concernant le débat sur le renouvellement du mandat de la MONUC, le général Gueye estime que la mission onusienne a encore un rôle à jouer en RDC. « Cette nouvelle flambée de violence dans l’Equateur - quelles qu’en soient les origines, quelle qu’en soit la durée – est là pour prouver qu’il est encore utile d’avoir des capacités de projection, des capacités de soutien », a-t-il fait remarquer.

Pour sa part, le représentant spécial du secrétaire général de l’ONU en RDC, Alan Doss, a dit devant le Conseil de Sécurité que la mission de la MONUC dans l’Est expirera à la fin du mois. Les Casques bleus avaient apporté un appui aux Forces armées de la RDC (FARDC) dans cette région. Le but de l’opération a été atteint et l’offensive contre les rebelles hutus des FDLR prendra fin le 31 décembre, a précisé Alan Doss.

Steve wembi

 

11:29 Écrit par vanove dans International | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : v, n | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

BUKAVU VILLE CIMETIERE

L’archidiocèse de Bukavu encore une fois en deuil, l’abbé Daniel Chizimya a été tué ce dimanche au cours d’une attaque des hommes en armes. Demain les obsques à la Carthédrale Notre Dame.

L’insécurité continue au sud Kivu. L’abbé Daniel Chizimya a été  assassiné hier dans la paroisse saint Joseph de KABARE par des hommes armés.

Les chrétiens de l’archidiocèse de Bukavu sont encore sous le choc suite à l’assassinat de l’abbé Daniel Chizimya vicaire à la paroisse saint Joseph de KABARE ce dimanche 06 Déc. 2009 à 3hoo du matin au cours d’une attaque contre cette paroisse. Selon un constat fait sur place, l’abbé a été tué a bout portant à coup des balles dans une des chambres du presbytère. Les hommes en armes ont d’abord forcés les portes et  cassés les fenêtres  du presbytère  lorsque tout ses locataires se sont dispersés et lui a été surpris dans l’une des chambres.

Juste après avoir commis  leur forfait, les bandits se sont retirés et ont pris le large. La cloche de l’église retentira et les chrétiens des environs ont accourus pour  voir ce qui venait de se passer à la paroisse.

Au matin de cette journée du Dimanche, les fidèles voulant manifester leur colère contre l’assassinat de l’abbé, les militaires commis  à la garde du côté de KABARE ont ouvert le feu pour disperser les manifestants et protéger ainsi les présumés assassins du prêtre lorsque des balles ont atteint  la population. Le bilan fait état d’une personne tuée  et plusieurs autres blessés grièvement.

L’autre victime de ces tires répond au nom de Patrick MUKUBUGU, étudiant à l’institut Supérieur de développement Rural ISDR en sigle et enseignant à l’Ecole Primaire KAMOLE.

Au mon de Mgr MAROY, en mission à Kinshasa, Mgr Gwamuhanya dit ne plus comprendre pourquoi les bandits et les hommes en armes s’acharnent plus contre l’église catholique et estime qu’un  plan de sécurisation  de la population est nécessaire  afin de prévenir toute insécurité.

Les gens sont fatigués ! C’est pendant des années qu’on tue ! qu’on tue ! qu’on tue ! Et on n’a pas eu la sensation que le pouvoir publique fasse vraiment la sensation pour réprimer ou prévenir ces types d’agissements. Et nous nous posons la question de savoir au fond il y a cinq chantiers mais est-ce que le premier ne devrait pas être plutôt la sécurité ? Parce que c’est elle qui est préalable pour les autres chantiers ? C’est l’appel que nous lançons a-t-il insisté.

Signalons que jusque là le corps de l’abbé Daniel est exposé en la cathédrale notre Dame de la paix de Bukavu en attendant l’arrivé de Monseigneur MAROY qui va célébrer la messe des obsèques demain à 09h00.

Rappelons que le gouverneur et le vice gouverneur du Sud Kivu se sont rendus hier à Kabare pour compatir avec les chrétiens de l’archidiocèse de Bukavu plongé dans cette lourde épreuve.

Faisant suite à cela, les écoles catholiques et protestante de Bukavu regroupé au sein du Synecat et Synep viennent de décider de suspendre les cours jusqu’au mercredi en vue d’accompagner l’abbé Daniel Chizimya qui fut enseignant.

Steve wembi

M2M DRC

10:32 Écrit par vanove | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : v, n | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

22/12/2009

STOP HIV IN DRC

 

LUTTE CONTRE LE VIH/SIDA EN RDC


Jaynet kabila/FONDATION MZE LDK


Kinshasa(RDC)17 decembre 2009 xinhua,Migrant to Migrant radio reprorting from DRC--,La fondation Mze laurent desiré kabila a organisé une conference sur le renforcement des capacités des chefs religieux dans la lutte contre le VIH/sida pour des meillieurs actions au salon congo du Grand Hotel de Kinshasa.

Sous le Haut patronage de son execellence Monsieur le président de la Republique (RDC).
les deux journées jeudi 17 et vendredi 18 decembre 2009 seront marquée par la conférence de la lutte contre le Sida,
Differents intervenants à savoir le révérent Canon Gideon BYAMUGISHA qui a expliqué au congréssistes le sujet "connais la vérités et la vérités t'affranchira" qui est tiré de la bible (jn 8:32).une éxpérience et engagement personnels dans la lutte contre le VIH/et Sida.
la conférence a été officialisé par le représentant du Chef de l'Etat,son excellence vice-prémier ministre en charge de réconstruction Mr Emille Bongeli qui déclaré ouverte la dite conference.
les représentants des organisations internationales qui étaient présents ont aussi donner leur mot de circonstance,il s'agira de noter le mot de circonstance de la présidente du comité Mme Jaynet Kabila qui va s'impliquer pour la charge des personnes qui sont atteintes du SIDA en RDC .
Il est encore à signaler la présence de cordonateur de PNMLS,ONUSIDA,PNUD,UNHCR,PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE.
Dans l'aprés midi du 17 decembre 2009 Marqué par l'intervation du Sheik Lubowa Ali Ali à la fin les conferenciers ont été reparties en groupe,4 groupes chaque groupe avec un facilitateur.
La question qui se pose l'église catholique conseil à ce fidels deux manières pour la lutte contre le sida (l'abstinance et la fidèlité)par ailleurs les Anglosaxons disent (la fidelité,l'abstinace et l'utilisation correct du Préservatif),tous sous l'approbation du gouvrnement.
les congréssistes seront dans des comissions et ils vont donner certaines résolution 

steve wembi 
xinhua/RDC
m2m/RDC

 

Karel de Gucht " se prend pour un donateur divin ", selon le porte-parole du gouvernement Lambert Mende


Le porte-parole du gouvernement de la RDC a estimé mercredi que Karel de Gucht " se prend pour un donateur divin ", après les déclarations du commissaire européen à l'Aide au développement au sujet de l'aide humanitaire versée par l'Union européenne à la RDC. Le ministre Mende réagissait à l'AFP aux propos tenus par M. de Gucht qui a déclaré mercredi devant le Parlement européen que l'UE versait beaucoup d'aide humanitaire à la RDC et que cela était " sans intérêt ".
" Qu'un pays qui a organisé des élections, qui s'est donné des institutions, ne soit pas considéré par M. de Gucht, qui se prend pour un donateur divin du monde, comme interlocuteur: on croit rêver ", a répondu le porte-parole du gouvernement, interrogé par l'AFP. " De qui parle-t-il? Des associations humanitaires européennes et occidentales qui gèrent 100% de l'aide humanitaire donnée par l'UE ou du gouvernement congolais? ", s'est-il interrogé.
" Bien souvent, nous nous demandons de quel pays M. de Gucht parle. Est-ce la RDC d'il y a 10 ou 15 ans, est-ce le Congo belge ou la RDC, un pays qui a ses difficultés, qui essaye de se reconstruire (...) et qui exige du respect et de la dignité ", a réagi M. Mende. " M. De Gucht avait déjà été à la base d'une grave détérioration des relations entre son pays et la République Démocratique du Congo, à cause de ses déclarations à l'emporte pièce. J'espère qu'il ne va pas perturber les bonnes relations entre l'UE et la RDC en adoptant le même ton, le même style, qui ne conviennent nullement à des relations entre Etats ", a conclu le porte-parole du gouvernement.

M. Karel de Gucht, alors ministre belge des Affaires étrangères, rappelle-t-on, avait déjà été à l'origine d'une grave crise diplomatique de neuf mois entre Bruxelles et Kinshasa suite à ses propos sur la gestion de la RDC. Les deux pays ont tourné la page de cette crise par la publication, le 24 janvier 2009, d'une déclaration commune des deux Premiers ministres, Herman Van Rompuy et Adolphe Muzito, qui a instauré entre les deux capitales un dialogue " permanent, franc, ouvert et constructif, respectueux des institutions démocratiques et légitimes des deux Etats ". Le gouvernement de la République Démocratique du Congo espère que la même personnalité ne va pas à nouveau compromettre les bonnes relations entre l'Union européenne et la RDC.
ACP via M2M

STEVE WEMBI

Fizi : des combattants du groupe Yakutumba intègrent les Fardc Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
21-12-2009
Des combattants du groupe Yakutumba se rendent depuis plus d’une semaine pour leur intégration au sein des Forces armées de la Rd Congo (Fardc) dans le territoire de Fizi. D’après des sources militaires à Lulimba, plus de 1 200 combattants sont déjà identifiés. Ils sont répartis dans les sites de Lulimba et Fizi centre où ils connaissent de sérieux problèmes de nourriture. L’ex-chef d’état major de Yakutumba lance un appel au gouvernement pour qu’il accélère le processus de leur intégration dans les Fardc.La plupart de ces combattants se disent fatigués de la brousse et veulent intégrer l’armée régulière aux côtés de laquelle ils se sont toujours battus. Certains ont monté des abris de fortune tout autour des positions des militaires. D’autres sont logés dans des familles d’accueil. La majorité de ces anciens combattants viennent  des villages de Kalonda, Kibuyu, Ngalula, Lubichako, Nyange, Lubondja, Kikonde, Kazimiya et Ubwari. Des chefs locaux de Baraka, Fizi, Lulimba et Misisi déplorent les conditions inacceptables dans lesquelles vivent ces Maï Maï. Ils craignent le pire si rien n'est fait d'ici à la période des fêtes. Selon d'autres sources à Fizi-centre, quelques combattants venus de Lubondja ont commencé à regagner leur village depuis le vendredi 18 octobre.Le commandant de la 4ème zone opérationnelle Kimya 2 basé à Uvira, le colonel Bernard Byamungu, a affirmé que les démarches pour l'intégration de ces combattants sont en cours. « Ces combattants seront rassemblés et recensés dans les prochains jours à Baraka, à Fizi-centre, à Lulimba et à Misisi avant le contrôle biométrique », a-t-il assuré.

steve

wembi

m2m/drc

11:06 Écrit par vanove dans International | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook